Alex Goslain

alex.JPG

Issu du Conservatoire Royal de Bruxelles avec un premier prix en Art Dramatique et Déclamation dans la classe de Bernard Marbaix et Charles Kleinberg.  

De 2000 à 2004, il fait ses armes au Café-Théâtre de la Toison d'Or qu'il coordonne avec la Compagnie « Les Ex ». Il joue un peu partout et entre autres dans Dom Juan et La Reine Margot à Villers, Les Femmes Savantes au Parc, Les Légendes de la forêt viennoise et Le Bourgeois gentilhomme au Karreveld, Garde à Vue au Théâtre Le Public, Peter Pan à l'Atelier 210 et New-York de Dominique Bréda aux Riches-Claires et en tournée. Fidèle au TTO, il y joue entre autres eXcit et Ciao ciao Bambino de Sébastien Ministru.

Et au théâtre, vous avez pu le voir dernièrement dans un seul en scène de Joyce Carol Oates Le Triomphe du Singe Arraigné

Il co-écrit et joue avec Delphine Ysaye dans BoomeranG et écrit avec Dominique Bréda, Intérieur Jour et Les Dernières Volontés.

 Se dirigeant aujourd’hui plus vers la mise en scène, Il signe entre-autres celles  de Musée Haut Musée Bas de Ribes à l'Arrière-Scène et au Volter, Après la Pluie de Belbel et dernièrement Bent de Sherman au Bruegel, Gilles et la nuit de Hugo Claus au Public, Dieu habite Düsseldorf aux Riches-Claires, On vit peu mais on meurt longtemps de Fabrizzio Rongione et Samuel Tilman à la Toison d'Or  et Hostiles de Dominique Bréda à l'XL Théâtre. Dernièrement, il a assuré la mise en scène de Crime et Châtiment de Dostoïevski à la Comédie Volter et Les Pétasses et Trotsky Business au TTO. Aux Riches-Claires il fait la mise en scène de Sunderland de Clément Koch qui sera en tournée cette année. Aux Théâtre Royal des Galeries, il a ouvert cette saison avec la pièce Un drôle de Père  de Bernard Slade. 

Il est depuis six ans pédagogue/Assistant en section Art Dramatique au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Sa première mise en scène de "Sois belge et tais-toi" a été très appréciée du public et des comédiens de la troupe.

Alexis a également mis en scène le spectacle événement de l'abbaye de Villers-la-Ville " amadeus" durant l'été 2016, son travail y a été salué chaque soir devant un public conquis et comblé.

Sois belge est une grosse machine et un nouveau défi pour sa troisième saison consécutive à la tête de la mise en scène de l'un des spectacles les plus populaires de l'espace Wallonie-Bruxelles. 


Francois Dumortier

Diplômé en histoire, il se tourne ensuite vers les arts du spectacle et l’écriture de scénarios, à l’ULB (où il suit, entre autres, les cours de Luc Dardenne). En parallèle, il se forme au théâtre en académie. 

En 2010, il débarque sur Sois belge et tais-toi en qualité de régisseur de tournée, avant d’y devenir, après un intermède d’un an, accessoiriste de plateau.

Assistant à la mise en scène sur L’amuse-gueule au théâtre du Vaudeville (Charleroi), il écrit et monte ensuite Suicide(s) (2013) et La poire (2015) au théâtre de la flûte enchantée (Bruxelles).

C’est en 2014 qu’il devient assistant à la mise en scène et bras droit d’Alexis Goslain sur #soisbelge. Leur collaboration débouche, en parallèle, sur l’écriture de Banco (comédie, à venir). En 2016, François cosigne avec succès la mise en scène, avec Elsa Erroyaux, de La revue du jeune barreau.

Passionné d’écriture théâtrale, cinématographique ou littéraire, il publiera début 2017 son premier recueil de nouvelles, Inhumains. En attendant, il attaque cette 19e édition de Sois belge et tais-toi avec un enthousiasme sans cesse renouvelé grâce à la diversité des sujets abordés et à la qualité de l’équipe.