Elsa Erroyaux

Après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur commercial, Elsa obtient son premier prix en art dramatique et déclamation au Conservatoire Royal de Mons.

On a pu la voir sur scène dans " L'opéra des gueux " à l'XL-théâtre, dans " l'Habilleur » de Harwood au Jean Vilar, ou encore dans la Revue de la Compagnie des Galeries,... et plus récemment dans " le Chien du jardinier » de Lope de Vega au festival de Spa.

Depuis 2004, sa voix est souvent requise pour les spots publicitaires radio et tv, et parfois aussi pour doubler l'un ou l'autre personnage de film. 
Elle a également été membre de la ligue d'impro professionnelle pendant 4 ans.

Dans #soisbelge, Elsa a interprété une Laurette Onkelinx survoltée, une Carla Bruni à texte, une Marianne Thyssen discrète mais efficace, une Reine Paola bien compréhensive, et bien sur une Martine qui dit tout en rendant à ce titre service.  

Cette année, ce sera sa 8ème participation à "  Sois Belge et tais-toi ! " , une 8ème merveille?


André Remy

Certains l'appellent le professeur ! Etonnant et paradoxal pour quelqu'un à qui il ne fallut pas moins de trois collèges pour terminer ses études secondaires. 

Il était le roi des récréations. Premier prix d'imitation de profs, son jeu de massacre favori.

A l'univ, il passe de la cours de récréation aux bistrots et théâtre universitaires où ses parodies et premiers pastiches connaissent un franc succès.

On le retrouve, à maintes reprises, en première partie des récitals de Jacques Brel. Depuis 1982,  il enchaîne les spectacle avec le même charisme et une énergie intacte. 

Son secret ? Beaucoup de cordes à son arc, l'attrait pour le dernier mot, les sens de la parodie et un verre d'Elixir de saltimbanque tous les matins !


Baudouin Remy

Il est toujours impatient que le spectacle commence ! Mais il arrive parfois directement de la RTBF ou d'un reportage ou direct de la rue de la Loi juste avant de monter sur scène. 

Normalement il garde une bonne dose d'énergie pour chauffer les planches et préfère le plaisir de la scène à l'exigence de l'écriture.  Cette année, il a demandé à ce que ce soit l'inverse:  que la scène lui rende de l'énergie.  Il a besoin d'en refaire le plein...

Comme journaliste politique, il connait bien les coulisses du pouvoir et il coulisse entre ses 2 métiers sansles confondre même s'il teste parfois répliques ou imitations en faisant sourire collègues ou politiciens. 

La fameuse "Eerste Les", par exemple, est née devant les grilles de Val Duchesse en pleine impasse politique. A l'instar des politiciens il est capable de prendre les voix des autres. Son "Elio", son "Leterme" ,  son " Charles Michel"  son "Sarko"  et même son "Hollande" sont réputés en très hauts lieux... 


Joël Riguelle

Il aime jouer, il aime chanter, il aime faire rire... ce que ses activités habituelles ne lui permettent pas souvent. C'est qu'il est Bourgmestre de la riante commune de Berchem Sainte Agathe.  

Il prend donc le spectacle comme un extraordinaire moment de plaisir qu'il fait partager au public en Verhofstadt, en Reynders, en Devos ou Lemmens, en Dupont, en Militaire ou en policier et aussi en prof de néerlandais déjanté.  Quel régal! 

Une nature, une énergie, une voix et un talent. Il était déjà présent, aux côtés d'André Remy, au début de l'aventure de ce spectacle créé par des profs en 82 ! Cela ne nous rajeunit pas... mais lui bien !

Il a fait un véritable buzz sur internet avec ses célèbres leçons de néerlandais ou le sketch des "Dupont" -  


Stéphanie Coerten

Comédienne au sein de la troupe de Sois Belge et Tais-Toi depuis 2006 où elle se régale dans les rôles de Joëlle Milquet, la Reine Mathilde, Jacqueline Galant et bien d'autres, Stéphanie a plus d'un tour dans son sac.

Sortie de la Kleine Academie en 1994, elle aime raconter des histoires et mélanger les styles, chanter, émouvoir, faire rire, interpeler les publics.

Improvisatrice, présentatrice, polyglotte, on la retrouve en maîtresse de cérémonie de nombreux événements, comme le Festival Anima ou le Concours Reine Elisabeth.


Philippe Peters

Formé au Conservatoire Royal de Liège, Philippe a sautillé de projet en projet: du théâtre pour enfants au contemporain en passant par la comédie de boulevard, les courts-métrages ou les cabarets polyphoniques.

D'année en année il doit s'adapter à ses personnages : André Flahaut, le Prince Laurent, Jean-Luc Dehaene et même Bart De Wever qui lui a donné du fil à retordre. Dans son village on le surnommait "Bart" -

Depuis, il incarne une Angela Merkel ou Maggie De Block saisissante!  Même le vrai mari de la vraie Maggie fait des photos du double de Maggie, et en double de Maggie il est énorme.  ( énorme performance évidemment)   - Bref, il sait tout jouer et tout chanter, ou quasi...  

Pour faire face à ces défis de taille et se montrer à la hauteur (ou la largeur), il est prêt, fin prêt (enfin, pas si fin que ça).