Quand l'actualité rattrape nos sketchs....

Mettez-vous un instant dans la peau d'un auteur.  

Vous n'imaginiez pas que la politique d'asile de Théo Franken allait prendre cette place prépondérante dans l'actualité.  En tout cas pas à ce point là!  

Votre matière était, par exemple, la NVA et la politique d'asile de Théo Franken.  Et puis un jour, Théo Franken est "recardé " par Charles Michel....  C'est que la communication de Théo Franken va parfois " un peu trop loin"!  L'opposition canarde le Premier Ministre et le prend pour cible " il est devenu le secrétaire du programme de la NVA" ... " ll n'y a plus de Premier Ministre..."    BRRR.... Les uns font le gros dos, les autres en ont plein le dos.  Mais du coup, 3 sketchs du spectacle "le Grand Vingtième"  prennent d'un coup encore plus de force.  Car, avec l'actualité, les textes interprétés restent particulièrement ajustés, mais -en plus- de plus en plus pertinents !   Charles Michel, parfois coincé par la réalité de la rivalité entre 3 partis flamands de sa majorité ( dont la NVA) devient un personnage sur scène qui a d'autant plus de succès, car dans le spectacle il est en "grand écart" et doit utiliser un langage un peu creux pour ne pas froisser les autres partis du gouvernement.  Bref c'est savoureux.  Et que dire alors de Théo Franken qui reçoit des candidats réfugiés lui-même? Quand  il affirme qu'on vit ici " "en théocratie" et qu'il est "un grand théocrate"....  " avec une politique ferme et humaine" .  Et voilà qu'un texte écrit en novembre s'en trouve renforcé et encore plus drôle ou pertinent en janvier, sans qu'on y ait retouché quoi que ce soit.

Et la NVA et les indépendantistes catalans?  Encore un sketch très actuel qu'on modifie un peu au gré des jours.  En fait, dans ce sketch le leader catalan vient aider la NVA a doper son électorat....  Quand la réalité dépasse la fiction, c'est qu'on tape juste.  Et au milieu des rires, il y a parfois un peu de gène.  C'en est pas moins drôle, au contraire, mais un peu plus pertinent et impertinent. 

N'hésitez pas à venir voir ce spectacle décidément un Grand Vingtième!